Un étudiant mexicain parvient à découvrir les traductions plagiées

Un doctorant mexicain de l’Université Polytechnique de Valence (‘Espagne) a développé une nouvelle méthode pour détecter les textes plagiés en comparant les critères de style et de contenu pour voir si un document écrit dans une langue a été copié depuis une autre langue.

Alberto Barron-Cedeño fait partie des experts du laboratoire de génie des langues naturelles (NLE Lab) de l’UPV qui a découvert cette méthode récemment publiée dans la revue « Languages Resources and Evaluation Journal. »

Pour détecter le plagiat, il convient de comparer deux textes en tenant compte de critères de style (longueur de phrases et nombre de mots) et de contenu (similitude des caractères et longueur attendue de la traduction).

Traduit et adapté librement de : Source :

http://www.informador.com.mx/tecnologia/2011/290078/6/estudiante-mexicano-logra-detectar-traducciones-plagiadas.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s