Intégration de fichiers traduits

Quelques solutions au casse-tête de l’intégration de fichiers traduits peu courants à des plateformes informatiques « faites-maison ». Ces conseils s’adressent autant au client qu’au chef de projet :

1 / Analyser le fichier source pour anticiper les difficultés techniques ;

– Rechercher les erreurs d’orthographe, de grammaire, de syntaxe et autres erreurs linguistiques afin de travailler à partir de documents conformes ;

– Éliminer les contenus superflus à ne pas traduire

– Pour un fichier Excel, évacuer les en-tête de colonnes et autres indications contenues dans l’environnement du fichier / classeur / onglet ;

2 / Bien expliquer le sens des éléments de substitution utilisés dans le langage informatique (« placeables ») afin d’éviter les non-sens lors de l’intégration automatique ;

3 / Vérifier la conformité des fichiers, manuellement ou grâce aux outils disponibles sur le marché (par ex. xBench), notamment en éliminant les éléments superflus ou les signes qui apparaitrait lors de la conversion de fichiers.

via Filogis Linguistics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s