Traduction en urgence

En traduction, l’urgence se manifeste dès lors que le délai attendu par le client dépasse le « rendement » moyen d’un traducteur.

Ainsi, concernant les langues européennes et pour des thématiques courantes, le volume moyen de production est de l’ordre de 2000 mots / jour, outre le fait qu’il est nécessaire de réaliser les tâches de relecture et de mise en page, le cas échéant. C’est à cette étape qu’interviennent le relecteur, puis l’infographiste.

Voici une liste non exhaustive des facteurs qui déterminent l’urgence dans le traitement d’une traduction :

  • Le nombre de mots / pages ;
  • La thématique / le sujet ;
  • La combinaison linguistique.

Le nombre de mots

Dès lors que le nombre de mots source dépasse un rendement moyen, par ex. 2000 mots, la traduction sera traitée dans l’urgence. C’est-à-dire que le linguiste va travailler en dehors des heures de bureau, et peut-être un week-end, ou encore un jour férié.

Des situations particulières comme celles que nous traversons, avec le confinement, peuvent aussi marquer l’urgence. En effet, même si tous les traducteurs sont habitués à exercer en télétravail, nous devons faire face à des contraintes qui peuvent ralentir notre production : connexion Internet plus lente (en raison de la sollicitation du réseau par un grand nombre de personnes utilisant ces services à domicile), organisation familiale complexe.

La thématique

Le sujet abordé détermine de manière significative le délai de traduction. Ce n’est pas la même chose de traduire un article de presse économique à caractère général que de s’attaquer à la traduction d’un support de marketing adapté à un marché extérieur. Dans ce dernier notamment, il faudra particulièrement réfléchir à adapter le contenu au marché concerné.

Les traducteurs professionnels sont spécialisés et leur rendement peut malgré tout varier, selon qu’il s’agit d’aborder un support de présentation d’une activité de loisirs ou plutôt d’entreprendre la traduction d’une présentation médicale qui va sans doute nécessiter davantage de recherches terminologiques et d’échanges avec des experts sectoriels.

La combinaison linguistique

Le « rendement » du linguiste varie selon la combinaison linguistique. Pour caricaturer un peu les choses afin de bien saisir l’enjeu, un traducteur français > anglais aura tendance à produire davantage (en nombre de mots) qu’un traducteur de l’allemand vers le japonais.

Là ou 2000 mots semblent un volume normal en 1 ou 2 journée.s, ce même décompte peut relever du défi linguistique dans une autre combinaison linguistique. Et là, la prestation sera réalisée dans un cadre urgent.

N’hésitez pas à nous consulter sur www.filogis.com/contact afin de mieux déterminer le caractère urgent de votre projet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s