Doit-on se fier aveuglément à la traduction automatique ? Post-édition

Nous publions régulièrement sur nos réseaux sociaux et sur ce modeste blog des articles au sujet des annonces rencontrées dans le « monde réel » qui contiennent de mauvaises traductions.

Cet exemple est patent et nous démontre comment le fait d’économiser une centaine d’euros peut assurer à une entreprise :

1 – une incompréhension totale de la part de ses clients étrangers ;

2 – une détérioration de son image (pensez que cette plaque doit être apposée sur plusieurs stations-service).

La post-édition, c’est-à-dire l’intervention d’un linguiste après l’utilisation d’un traducteur automatique, est une solution qui tend à se développer et peut être pertinente pour remplir certains objectifs.

On évitera ainsi de se laisser tenter par l’absolue confiance en ces moteurs qui risque de vous causer des déboires (l’exemple récent d’un client dont la phrase qui contenait une affirmation a été traduite par une négation lui a valu la perte d’un client). Un malentendu peut vous coûter plus cher qu’une traduction professionnelle !

A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s